Les Parcs Naturels Régionaux: des outils au service du développement durable

Comment un parc naturel peut-il assumer la triple capacité de protéger la nature, créer des emplois ou des sources de revenus tout en valorisant la culture locale? Par quels moyens les PNR répondent-ils à une logique de développement durable? Ici, une autre façon de voyager durable: découvrir les nombreux PNR de France.

La durabilité, une ligne de conduite, une valeur directrice

Si la notion de développement durable est universelle, elle reste davantage un objectif/idéal à atteindre, qu’une réalité. En effet, son application n’est pas simple et le juste équilibre entre les trois dimensions fondamentales – sociale, environnementale, économique – n’est que rarement atteint. Pourtant les initiatives sont nombreuses et ne manquent pas de diversité. Les Parcs Naturels Régionaux (PNR) s’inscrivent dans cette recherche du DD. En effet, territoires reconnus pour leur forte valeur patrimoniale et paysagère, les PNR se veulent porteurs d’un projet concerté de développement économique, social et culturel. Ce projet de territoire est fondé sur « la protection du patrimoine, l’investissement environnemental et l’innovation ».

La valorisation du patrimoine naturel et gastronomique

Les Parcs Naturels Régionaux s’organisent autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de leur patrimoine, notamment gastronomique et naturel. Les quatre PNR possèdent un paysage naturel exceptionnel qui attire des milliers de visiteurs. Agréés par la Charte européenne du tourisme durable, ils mettent en place des programmes pour responsabiliser les populations et les touristes. C’est le cas dans le PNR des Causses du Quercy où les grottes et les voies d’escalades sont fermées aux périodes de reproduction de certaines espèces comme le faucon pèlerin.

Des territoires aux richesses naturelles remarquables

Les parcs ont par essence été créés dans des territoires possédant de nombreux atouts environnementaux et un niveau de biodiversité élevé. La faune et la flore y sont singulières. Les PNR ont également la volonté de préserver les ressources locales parmi lesquelles certaines sont emblématiques. L’approche est centrée sur la conciliation entre patrimoine naturel et dynamique économique. Plus qu’une protection de l’environnement, grâce à leur biodiversité et leurs milieux naturels, les PNR représentent un atout patrimonial, culturel, économique et touristique.

Lire la suite

Lorsque le sport se fait vitrine de la culture locale

Pauillac, le Médoc et leur Marathon… De quelle façon une petite ville, à réussi à faire connaître le Médoc, campagne viticole, sa culture et ses valeurs dans le monde entier? 

Pour l’histoire…

Pauillac, c’est une ville de Gironde, Aquitaine, d’une superficie de 22 km² (5km² de plus que Tarbes) pour 5000 habitants (43000 pour Tarbes). Située sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde, elle offre un paysage d’immenses champs de vignes pour lequel elle est d’ailleurs connue (1100 hectares de domaines viticoles, 18 grands crus classés), et compte à son patrimoine civil plusieurs châteaux prestigieux.

Le Marathon du Médoc

Le Marathon du Médoc, c’est une course à pied de 42 kilomètres (42,195 exactement) connue dans le monde entier : c’est « le marathon le plus long du monde ». Le premier a eu lieu en 1985 et se renouvelle chaque année. Ainsi, les 8500 participants circulent chaque fois entre les vignes du médoc, les châteaux historiques, rythmés par les musiques jouées par les locaux, s’arrêtant pour admirer les paysages ou pour déguster des spécialités gastronomiques et vins des châteaux… On comprend alors pourquoi c’est « le plus long » du monde !

Une origine singulière…

Si le marathon du Médoc est bien un véritable marathon (42.195 km, mesuré officiellement), il doit néanmoins sa renommée à son parcours et son ambiance originale : convivialité, fête (les participants sont déguisés selon un thème choisi par l’organisation), dégustation… Ses fondateurs sont d’ailleurs un groupe d’amis marathoniens passionnés associés à la Commanderie du Bontemps.

Lire la suite

Paris : la capitale comme vous ne l’avez jamais vue… grâce à un ancien SDF !

La tour Eiffel, les bus, les taxis, les guides touristiques, les amas de touristes, les itinéraires touristiques, les sites touristiques, les photos clichés, la carte postale standardisée… Elle est connue et reconnue, vous ne pensez pas pouvoir échapper au séjour-type ou alors vous pensez déjà la connaitre par cœur ? Laissez-vous surprendre par une nouvelle façon de parcourir cette capitale… autrement !

Découvrez un Pari méconnu grâce à un ancien SDF.

Vincent, ancien comptable, est devenu SDF après une dépression. Aujourd’hui, à 39 ans,  il a remonté la pente grâce au tourisme : en tant que guide, il fait (re)découvrir à des  français et étrangers du monde entier la capitale  qu’il connaît mieux que personne. Grâce à son expérience singulière, Vincent dévoile un portrait de la ville méconnu, loin des standards et des clichés touristiques. Amoureux du XXe arrondissement, il nous y entraine à travers un parcours original.

Une nouvelle façon de découvrir

« Dans cette petite rue, c’est à vous de jouer! Retrouvez un piano, un chat et une vieille usine! »

Lire la suite

 Parcourir Londres en vélo… dans le métro ?!

Embouteillages, voiture de location, bus, taxis, à pieds… Vous pensez avoir tout essayé pour parcourir la capitale? Pour la découvrir ou la redécouvrir, un appel à projet à été lancé: le vainqueur nous présente une façon originale et éco-responsable pour se déplacer.

« London Underline »

C’est le nom du projet qui vient de gagner aux London Planning awards dans la catégorie meilleur concept. Développé par l’entreprise de design Gensler, il propose de transformer les anciens tunnels inutilisés du métro londonien en… piste cyclable !

 

Un système original pour optimiser l’espace londonien et parcourir la ville autrement

Ce nouveau système veut réutiliser des anciennes sections (la «Piccadilly Line» et  la «Jubilee Line») du métro londonien pour instaurer de nouveaux moyens de déplacements éco responsables. Dans un communiqué de presse, le co-directeur de l’entreprise explique le concept :

«Maintenant que Londres a atteint le plus haut niveau de population de son histoire, nous devons penser de manière créative à comment maximiser le potentiel de notre infrastructure. L’adaptation de tunnels de métro inutiles et sous-utilisés pourrait s’additionner de façon simple et rapide à notre réseau existant.»

 

Lire la suite

« Rando Bistrot »: un concept dans le top #5 des innovations qui changent notre manière de voyager!

 

La randonnée est synonyme de fatigue, d’effort, d’altitude, d’isolement…? Osez randonner différemment: avec Rando Bistrot, on associe la marche à la découverte, l’échange, la gastronomie et bien sûr, le plaisir.

 Original et carrément gourmand Rando Bistrot c’est l’alliance de 3 gourmandises :

  • Le plaisir de se promener à pied au cœur de la nature. En balade tranquille ou en randonnée plus sportive, vous serez accompagnés par des guides ou des accompagnateurs professionnels diplômés.
  • La joie de découvrir un territoire dans le partage et la convivialité avec ceux qui le vivent en partant à la rencontre des producteurs ou artisans locaux qui transmettent leur passion, pour des moments de découvertes et d’échanges.
  • Le régal de déguster les saveurs d’un territoire riche en produits vrais et typiques pendant les pauses gourmandes à la table d’un Bistrot de Pays, véritable metteur en scène de ces produits dans l’assiette »

Un levier pour le développement durable et local

Expérimenté dès l’hiver 2012 et depuis grandement apprécié, le principe des “Randos-Bistrot” vient d’être relancé. Il s’inscrit dans une logique de tourisme durable et de valorisation du patrimoine local en créant un véritable réseau de partenaires sur un même territoire et en mettant en avant le travail des restaurateurs, agriculteurs ou artisans locaux.

  Lire la suite

Découvrir le territoire… par ses rivières!

« Sur les rivières d’Europe » propose un concept original: ces passionnés de Kayak nous emmènent découvrir ou redécouvrir notre région par ses cours d’eau et ses lacs. En union avec la nature, lors de cette expérience, l’eau devient découverte…

Un kayakiste amoureux de la nature

Le projet « sur les rivières d’Europe » a été initié par Aurélien Rateau, naturaliste et moniteur de canoë kayak. Accompagné par des photographes, des vidéastes et d’autres naturalistes, il parcourt en canoë les rivières sauvages d’Europe. Ensemble, ils réalisent des reportages photo, vidéo et nous incitent à découvrir les terres par les rivières. En 2014, Sur les rivières d’Europe a navigué sur le Tagliamento (Italie), la Tara (Monténégro), Le Danube (Roumanie), la Biebrza (Pologne) et le Karasjokka (Pologne).

 Un moyen original et écolo de découvrir les territoires

Vu des rivières, des lacs ou des fleuves, le territoire a un tout autre visage. Le kayak est un moyen écologique, original et sympathique de (re)découvrir une destination. Seul ou à plusieurs, qui ne se laisserai pas glisser sur les eaux pleines de vies qui sillonnent les terres ? En tout cas, on fera difficilement une découverte en étant plus proche de la nature. Lire la suite

Lorsque le trajet fait partie du voyage

Tandis qu’on file à toute allure rejoindre notre destination sur les boulevards de bitume, la richesse et la singularité du paysage et des villes que nous traversons nous échappent. Pour ne que le trajet ne soit plus synonyme de perte de temps mais de découverte, laissez vous surprendre… par une application mobile.

Des millions de touristes qui effectuent des millions de trajets et qui traversent… sans rien voir.

870 millions de trajets sont effectués chaque année sur l’autoroute, notamment par 55 millions d’usagers français et 50 millions de touristes internationaux qui viennent en France par la route (DGCIS Memento du Tourisme 2013). La majorité traverse ces régions magnifiques sans s’y intéresser, pressée d’arriver à destination.

Si vous voulez voir du pays mais que vous ne souhaitez quand même pas passer la moitié de votre voyage sur les petites routes sinueuses…

Une appli mobile qui raconte les paysages, la vie qui s’y déroule, et suggère de courtes pauses à proximité d’une sortie

Waynote est le premier navigateur culturel au fil de l’autoroute. Il donne la parole à ces territoires délaissés pour susciter l’intérêt des voyageurs. Il est ainsi le premier outil innovant à palier à l’ennui et l’inintérêt que suscitent ces vieux panneaux marrons sensés signaler les particularités du territoire. L’appli a reçu le prix Evasion au concours national dataconnexions.

Lire la suite

Dormez gratuitement n’importe où dans le monde

Lors de votre voyage, vous voulez être hébergé gratuitement. Vous voulez que cela soit possible n’importe où dans le monde. Ce logement, vous voulez que ce soit celui de votre choix et bien sûr la réservation doit être possible à l’avance. Un rêve? Non. Avec le Nightswapping on vous apprend quelque chose: dormir, ça ne coûte pas cher, ça ne coûte même… rien.

 

Une nouvelle façon de voyager en -ing

C’est la jeune entreprise lyonnaise Cosmopolit Home qui a lancé le concept du Nightswapping, littéralement « échange de nuits ». Après le Couchsurfing, le Greeting, le Woofing, le Nightswapping est la nouvelle forme d’économie collaborative à la mode dans le e-tourisme.

 « Voyagez sans payer d’hébergement grâce au troc de nuits »

L’innovation est basée sur un concept unique de troc de nuits : le Nightswapping offre la possibilité aux particuliers, propriétaires comme locataires, de ne plus payer leur hébergement lors de leurs vacances. En gros, le Nighswapping, c’est un mix entre Airbnb et le Couchsurfing.

Et sinon… Comment ça marche ?

On peut échanger des nuits entre voyageurs, ou plutôt entre « nightswappers », dans 160 pays à travers le monde. Dès l’inscription, Cosmopolit Home offre 7 nuits, gratuitement, afin de partir à la découverte du monde et du Nightswapping. Ensuite, plus on accueil de visiteurs, plus on obtient de nuits. Par exemple : j’accueille 2 personnes, je suis crédité de 2 points, je peux à mon tour d’être hébergé pendant 2 nuits. Un moyen efficace de faire des économies sur son budget voyage !

Lire la suite

Top #5 des innovations qui changent notre manière de voyager!


#1 Rail and Ride, parce que les itinéraires de montagne ne sont pas accessibles qu’en voiture…


Pour culpabiliser

On sait que le transport est la principale source d’émission de gaz à effet de serre, dans le secteur du tourisme et notamment de montagne : il représente jusqu’à 75% des émissions (MoutainRiders.org). Car oui, les vacances à la montagne débutent toujours par un déplacement. Quelque soit la distance à parcourir, c’est le moment du séjour qui aura le plus d’impact sur l’environnement.

Non aux fausses excuses !

Rail and Ride, en proposant des solutions écomobiles aux déplacements de montagne, suggère une autre approche de celle-ci, un autre rapport au temps et à l’espace pour s’immerger et ressentir les spécificités des territoires montagnards. On oublie la voiture « pratique » et on profite par exemple du large réseau de voies ferrées que nous expose Rail and Ride pour nos escapades montagnardes. Il faut savoir que favoriser le train comme mode de transport est une bonne chose : c’est celui qui émet le moins de GES !

Lire la suite